Tuition fees have tripled in the last 20 years (Huffington Post, Sept 9, 2015). If education was a privilege for the few in 1990s Canada, it’s worse today as student fees seem more like a down payment on a first home. Education should be about creating a decent future for young people which must include providing free job training and apprenticeship programs.

“Starting in 1967, funding was provided on a cost-sharing model. The provinces administered the system and made decisions on policy, programs, and spending, while the federal government matched provincial spending dollar for dollar.” Canadian Centre for Policy Alternatives – February 2016

The move away from 50/50 cost sharing started under the last Trudeau. According to the Canadian Centre for Policy Alternatives, 40% of post secondary graduates are underemployed folks aged 25-34. With inflation taken into consideration, tuition fees are 160% higher than they were in 1990. Student Debt in Canada totals $28 billion. The NDP should forgive the tuition portion of this debt.

If the Pearson Liberals could take their cue from Tommy Douglas and the CCF-NDP, and create the Canada Health Act, surely Canada’s first federal NDP government can create the Canada Education Act. An NDP government could match 50% transfer payments to all provinces and territories, establishing free, universal post-secondary education for all. If 20 OECD countries can offer their young people free or minimal fee university education, then surely Canada can follow suit. The NDP must become the champions of eliminating tuition fees and student debt within its first mandate.

Les frais de scolarité ont triplé dans les  20 dernières  années (Huffington Post, Sept 9, 2015), Si dans le Canada des années 90 l’éducation était le privilège de quelques-uns, c’est encore pire aujourd’hui alors que les frais étudiants ressemblent davantage à un dépôt pour l’achat d’une maison. L’objectif premier de l’éducation devrait être de bâtir un avenir décent pour les jeunes et de leur fournir un accès gratuit aux programmes de formation et d’apprentissage.

« À partir de  1967, le financement reposait sur un modèle de partage des coûts. Les provinces administraient le système et prenaient les décisions nécessaires sur les programmes et les dépenses, tandis que le gouvernement fédéral versait le même montant au dollar près. Centre Canadien de Politiques Alternatives – Février 2016.

L’abandon de ce système de partage égal des coûts a commencé sous  Trudeau père. Selon le Centre Canadien de Politiques Alternatives, 40% des diplômés post-secondaires sont des jeunes entre 25 et  34 ans sous-employés. En tenant compte de l’inflation, les frais de scolarité ont augmenté de 160% par rapport à 1990. La dette étudiante au Canada s’élève à  28 milliards de dollars. Le NPD devrait annuler de cette dette  la part reliée  aux frais de scolarité.

Si les libéraux de Pearson ont pu s’inspirer de Tommy Douglas et du CCF-NPD, et créer la Loi canadienne sur la santé, le premier gouvernement fédéral du nouveau parti démocratique du Canada peut sûrement créer la Loi canadienne sur l’éducation. Un gouvernement NPD pourrait verser des paiements de transfert de 50% à toutes les provinces et   territoires, établissant une éducation post-secondaire gratuite et universelle pour tous. Si 20 pays de l’OCDE peuvent offrir à leurs jeunes un enseignement universitaire gratuit ou à frais réduits, le Canada peut sûrement en faire autant. Le NPD doit devenir le champion de l’élimination des frais de scolarité et de la dette étudiante dans le cadre de son premier mandat.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search